Stibo Systems - The Master Data Management Company

← Dos

Dans le retail, la durabilité exige des données « gouvernées »

Master Data Management Blog by Stibo Systems logo
| 11 minutes de lecture
février 22 2023

Dans le retail, pour les responsables de la durabilité cherchant à soutenir les initiatives ESG et le développement durable, la gestion et la gouvernance des données constituent la première et la plus fondamentale des étapes.

Les données de durabilité sont issues de nombreuses sources et se présentent sous de nombreuses formes. Elles doivent être calculées, collectées et organisées pour les adapter à la conformité, au reporting et à l’expérience client.

Dans ce guide à l'intention des retailers, nous présentons certains moteurs des initiatives de durabilité. Nous montrons la complexité des données de durabilité et leur grande valeur pour l’entreprise.

la durabilité sur l’entreprise et sur les données

 

Un aperçu du contenu

» Dans le retail, la durabilité est axée sur l’entreprise et sur les données

» La durabilité transforme le retail

» Les retailers ouvrent la voie de la durabilité

» Économie circulaire

» Neutralité carbone

» Dignité humaine

» La complexité des données de durabilité

» La traçabilité grâce aux données de référence

» Gérer la chaîne d'approvisionnement est vital pour atteindre la durabilité

» Qu'est-ce que la transparence de la chaîne d'approvisionnement ?

» Les retailers de demain

Dans le retail, la durabilité est axée sur l’entreprise et sur les données

Les entreprises disposent de nombreux types de données stratégiques : informations sur les produits et les actifs, mais aussi sur les fournisseurs et les parties prenantes. Pour le bon fonctionnement de l’entreprise, ces données doivent rester propres et bien gérées. Toutefois, depuis quelques années, un nouveau type de données, tout aussi important, est apparu : les données de durabilité.

L'impact environnemental de la production et du transport des biens industriels et de consommation a attiré l'attention des gouvernements, des ONG et des consommateurs. L'appel lancé aux entreprises pour qu'elles agissent de manière responsable et adoptent des pratiques plus durables dans leurs différents processus (approvisionnement, fabrication, conditionnement, distribution) va s'intensifier à mesure qu’augmentent, dans le monde entier, les préoccupations environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Pour répondre à cet appel, de nouveaux types de données doivent être gouvernés et gérés.

Les entreprises doivent se fixer des objectifs ESG et de durabilité, principalement pour trois raisons :

  • Les exigences règlementaires des gouvernements, des investisseurs et des tiers augmentent et évoluent rapidement.
  • Les marques et les organisations se différencient de la concurrence par des actions sociales et environnementales.
  • Les consommateurs sont de plus en plus influencés par l'empreinte écologique des produits et des services.

objectifs ESG et de durabilité

Les exigences de durabilité impactent toutes les parties de l'entreprise, du financement à l’expérience client.

Dans le retail, la durabilité repose sur la gestion des données, laquelle permet d'assurer la transparence. Cette transparence est l’élément déterminant qui va susciter la confiance des consommateurs. S'approvisionner de manière éthique n’est pas suffisant, vous devez en apporter la preuve.

L’exigence de durabilité touche toutes les parties de l'entreprise : la gestion de la chaîne d'approvisionnement, les achats, le développement de produits, mais aussi le service juridique, les finances, les ventes et le marketing. De nombreux départements doivent accéder à des données de durabilité fiables et les partager en interne et/ou avec des clients et des tiers (investisseurs).

« L'authenticité est importante, mais les clients attendent de plus en plus que les efforts [des marques de mode] soient étayés par des données », constate Clarisse Magnin, associée principale de McKinsey.

McKinsey & Company, NEF Spotlight: The path forward for retail’s sustainable future, 26 janvier 2021

 

Cover of the eBook Building a more sustainable future for retail

Obtenir le livre blanc

Construire un avenir plus durable pour le retail

Pourquoi la gestion des données est-elle un impératif incontournable pour la réalisation des objectifs de durabilité du retail ?

 

La durabilité transforme le retail

Du fait de la croissance du marché des biens durables, les entreprises s’orientent aujourd’hui plus volontiers vers la durabilité.

« Au cours de nos dix premières années, la durabilité ne figurait même pas parmi les cinq principales raisons pour lesquelles les clients choisissaient notre entreprise. Aujourd’hui, c'est l'une des deux principales raisons pour lesquelles ils la choisissent », constate le PDG d'une entreprise de mode. « Les clients veulent avoir des données sur l'impact environnemental. La transparence est vitale. » (McKinsey & Company, NEF Spotlight: The path forward for retail’s sustainable future, 26 janvier 2021.)

Les consommateurs étant de plus en plus réfléchis dans leurs comportements d'achat, les retailers doivent réexaminer les produits qu'ils proposent et adopter certaines normes de durabilité.

Ils peuvent proposer des produits plus durables sur le plan environnemental, innover pour rendre leurs magasins plus efficaces et s'associer à leurs partenaires de la chaîne d'approvisionnement pour réduire les impacts environnementaux et sociaux. Telles sont quelques-unes des principales opportunités pour les retailers.

Mais les consommateurs vont-ils payer ? Si le consommateur est jeune et suffisamment aisé, il va généralement payer davantage. Actuellement, 60 % des acheteurs de la génération Z, aux revenus plus élevés, sont prêts à payer plus pour des produits durables, contre seulement 49 % pour l'ensemble des groupes démographiques. (McKinsey & Company, Climate sustainability in retail: Who will pay?, 4 mai 2022).  

Découvrez-en davantage sur le retail du futur.

Les retailers ouvrent la voie de la durabilité

Même si, plus que par le passé, les intérêts des entreprises et de l'environnement se rejoignent, le chemin vers l'adoption de pratiques plus durables n'est cependant pas le même pour tous. Chaque entreprise doit déterminer quelles initiatives auront le plus grand impact et comment mesurer cet impact. Vous trouverez ci-dessous trois exemples très différents d'objectifs de durabilité : économie circulaire, neutralité carbone et dignité humaine. Bien sûr, selon votre type d'entreprise, il peut en exister beaucoup d’autres. Une approche du haut vers le bas est recommandée : prenez du recul et réfléchissez aux normes qu'il est important de respecter, identifiez les KPI, puis créez une politique de gouvernance des données qui soutient ces KPI.

Économie circulaire

L'un des concepts qui ont pris de l'ampleur ces dernières années est celui de l'économie circulaire. Pour créer de nouveaux produits, ce type d’économie réutilise des matériaux normalement destinés au rebut. Outre les nombreux avantages de cette approche pour l’environnement, les entreprises bénéficient de coûts d'approvisionnement moindres et de nouvelles sources de revenus, ce qui améliore leurs performances financières. Ikea, le géant de l'ameublement, a ainsi lancé son programme Buyback & Resell en 2020 dans 27 pays, en offrant un crédit en magasin en échange d'articles usagés. En 2021, l'entreprise a étendu ce programme à 33 sites des États-Unis. (CBI Insights, The Shift To A Circular Economy: How Tech Is Shaping The Future Of Sustainable Retail, 2 février 2022)

Neutralité carbone

De nombreux retailers se fixent des objectifs de neutralité carbone. BestBuy est devenu l’un des membres fondateurs de l'initiative Breakthroughs 2030 : Retail Campaign, une initiative Race to Zero qui vise à accélérer l'action climatique au sein du retail. La société affirme avoir réduit ses émissions de 61 % depuis 2009 et s'engage à être neutre en carbone d'ici 2040 (Best Buy, Best Buy becomes founding member of Race to Zero campaign, 10 novembre 2021).

Dignité humaine

Au niveau de sa chaîne d'approvisionnement durable, Walmart a mis en place un programme d'approvisionnement responsable pour promouvoir la dignité humaine. Ce programme prévoit notamment de sélectionner les fournisseurs en fonction de certaines données d'évaluation, « telles que des KPI et des contrôles d'intégrité et attribue aux fournisseurs la responsabilité de l'intégrité et des risques de la chaîne d'approvisionnement. » (Walmart, Responsible Sourcing).

 

La complexité des données de durabilité

Toutes les initiatives en matière de durabilité reposent sur des données et des métriques. La mise en place de la durabilité exige donc des solutions qui rendent les données de durabilité plus accessibles et les connectent à d'autres types de données de référence, telles que les données sur les produits, les localisations et les fournisseurs.

La complexité des données de durabilité est bien connue. Ces données incluent toute une variété de parties prenantes et de sources. Elles sont difficiles à calculer et peuvent avoir un énorme impact sur les résultats.

Un exemple récent va nous permettre de mettre en lumière cette complexité. Pour permettre aux consommateurs de faire des choix durables, un groupe de retailers français a lancé l'Eco-Score, un symbole facile à comprendre qui résume
l'analyse du cycle de vie des produits alimentaires et leur impact sur l’environnement. L'Eco-Score résume avec justesse toute la variété des données à prendre en compte dans le calcul. Ces données incluent entre autres l'emballage du produit et les processus de production. Les paramètres de la chaîne d'approvisionnement tels que les transports et les politiques des pays concernés sont également pris en compte. Enfin, l'impact éventuel du produit sur des espèces menacées, la quantité d'eau nécessaire, l'utilisation de matières premières et l'empreinte carbone des sous-traitants sont autant de paramètres également intégrés au calcul.

 

Cycle de vie des produits traditionnels

Cycle de vie des produits traditionnels

 

Approche de fabrication durable

Approche de fabrication durable

Les données de durabilité ne correspondent pas à un domaine de données spécifique. Elles doivent être extraites des données financières et des données relatives aux fournisseurs, aux produits et aux localisations.

Le calcul, l'agrégation et le mappage de toutes ces données exigent une expertise et des data scientists, mais aussi une technologie pour soutenir les processus nécessaires. De nombreuses données de référence doivent être connectées et organisées en hiérarchies logiques. Les retailers doivent réduire la complexité et organiser ces données en une source unique de vérité offrant toute la transparence nécessaire.

Pour adopter une économie circulaire par exemple et accroître leur responsabilité environnementale et sociale, les entreprises devront disposer d'une plus grande visibilité et d'un meilleur contrôle sur les matériaux recyclés et d'origine externe lors du processus de développement des produits, mais aussi tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Pour les organisations dont les systèmes sont déconnectés, les équipes cloisonnées, les processus inefficaces ou qui ne peuvent accéder aux informations dans toute l'entreprise, assurer cette visibilité et ce contrôle représente un défi considérable.

 

Pour obtenir la transparence requise, les données doivent être gouvernées de manière centralisée :

données gouvernées

« Les données sont essentielles pour permettre aux organisations de suivre l’évolution rapide des règlementations relatives au reporting climatique. Les données leur apportent également les moyens d’atteindre plus rapidement le net zéro, en accélérant, dans toute l'entreprise, les actions destinées à réduire les émissions. »
(Capgemini Research Institute: Data for Net Zero, 2022)

De plus en plus d'entreprises communiquent des KPI relatifs à la durabilité avec leurs produits et leurs services. Cette démarche a transformé la collecte et la gestion des données de durabilité en une initiative relevant du domaine des données de référence.

Les retailers peuvent imposer à leurs fournisseurs, par contrat, l’adhésion à des objectifs de durabilité. Ces fournisseurs doivent donc s'assurer que leurs produits proviennent de sources appropriées. Leurs produits doivent être associés à suffisamment d'informations pour passer les contrôles et améliorer la transparence pour les retailers et leurs clients.

Cette chaîne de valeur montre que les données de durabilité se trouvent dans les relations entre les entreprises au sein des processus d'approvisionnement, de fabrication, de distribution et d'engagement des clients. Un système de gestion des données est donc nécessaire pour décrire les caractéristiques de durabilité spécifiques des produits, fournisseurs, distributeurs et autres acteurs de cette chaîne de valeur.

Les questions du retailer auxquelles répondent les données de durabilité :

les données de durabilité

Cover of the eBook Building a more sustainable future for retail

Obtenir le livre blanc

Construire un avenir plus durable pour le retail

Pourquoi la gestion des données est-elle un impératif incontournable pour la réalisation des objectifs de durabilité du retail ?

 

La traçabilité grâce aux données de référence

Prouver la durabilité exige d’assurer le suivi de toute une variété de données tout au long de la chaîne d'approvisionnement et du cycle de vie du produit. Imaginons, par exemple, qu'un retailer de mode décide de se lancer dans le recyclage de textile en récupérant les déchets textiles des consommateurs pour produire du fil pour de nouveaux tissus. Pour y parvenir, il doit collecter des informations fiables à partir de tout un ensemble de points de données, tout au long de la chaîne de valeur. Il doit le faire en établissant la visibilité des données de bout en bout pour les activités situées en amont et en aval de la chaîne :

Données fournisseur

  • Identifier les fournisseurs qui participent à des programmes de rachat et respectent vos normes en matière de matériaux recyclés et d’autres critères de durabilité.
  • Capturer les données des nomenclatures, des programmes de durabilité et ESG des fournisseurs, y compris les certificats et les rapports d'audit.
  • Assurer la mise à jour des informations de contact et des contrats.

Le suivi des données fournisseur est important pour atténuer les risques et pouvoir, si nécessaire, changer rapidement de fournisseur.

Données de localisation

  • Localiser les usines de fabrication.
  • Obtenir les données sur la qualité des produits, les méthodes de fabrication, les conditions de stockage, la logistique, l'environnement de travail, la consommation d'eau, la gestion des déchets, etc.
La gestion des données de localisation est essentielle pour établir la transparence de la chaîne d'approvisionnement. Cette gestion permet en effet de prendre des décisions avisées sur les sources d'approvisionnement et de choisir la solution la plus conforme et la plus durable, par exemple des matériaux d'origine locale.

Données produit

  • Garantir un étiquetage, des attributs et des actifs numériques corrects pour les informations destinées aux consommateurs, ce qui inclut des informations sur l'élimination des produits et sur la manière de les retourner et de les recycler.
  • Garantir l'exactitude du pourcentage de produit provenant de textiles recyclés, de manière à ce qu'il soit indiqué sur les étiquettes des produits concernés, pour l’ensemble des canaux de vente et de marketing, mais aussi dans le reporting destiné aux parties prenantes.

Ces actifs peuvent être décrits avec des données de référence, c’est-à-dire des données à faible volatilité. Traiter les données de durabilité comme des données de référence permet de créer un solide cadre de points de données pour mesurer le succès des initiatives de durabilité.

 

Gérer la chaîne d'approvisionnement est vital pour atteindre la durabilité

Une chaîne d'approvisionnement transparente est essentielle pour communiquer sur la durabilité.

Vous ne disposez peut-être pas de votre propre équipe ou de vos propres capacités de développement de produits. Vous devez pourtant accéder aux articles et aux données des fournisseurs et les contrôler.

Dans le cadre d’une longue chaîne de valeur, le retailer est le point de contact du consommateur. C'est à lui de suivre les données de la chaîne d'approvisionnement et de mettre en place un système transparent où les données communiquées peuvent être partagées avec les consommateurs, les autorités et les investisseurs.

Les pays et leurs différents états et provinces développent davantage de règlementations pour encourager une meilleure durabilité des chaînes d'approvisionnement et une meilleure protection des personnes. À titre d’exemple, la loi californienne sur la transparence des chaînes d'approvisionnement exige des entreprises qu'elles communiquent, entre autres, la manière dont elles évaluent et traitent les risques de traite des êtres humains et d'esclavage dans leur chaîne d'approvisionnement. Elles doivent effectuer des audits de leurs fournisseurs pour évaluer leur conformité avec les normes de l'entreprise (The California Transparency in Supply Chains Act).

« Le net zéro étant devenu un principe d'organisation pour les entreprises, les dirigeants doivent exposer de manière crédible la façon dont ils vont réaliser leur transition vers ce net zéro, tout en construisant et en renforçant la résilience face à la volatilité certaine de la crise économique et politique en cours. »
(McKinsey Sustainability: A devilish duality: How CEOs can square resilience with net-zero promises, 1er novembre 2022)

 

Qu'est-ce que la transparence de la chaîne d'approvisionnement ?

La transparence passe par la gestion centralisée des données. Le contraire étant une gestion des données en silos.
La transparence des données est un outil puissant qui peut apporter l'agilité nécessaire sur un marché instable. Cette transparence est obtenue lorsque les différents départements d'une entreprise et ses partenaires commerciaux travaillent ensemble sur une même plateforme afin de disposer d’une source unique de vérité.

Concrètement, pour assurer cette transparence, les fournisseurs syndiquent et partagent les informations pertinentes selon un format accepté par le retailer. Les principaux fournisseurs peuvent même être intégrés à la plateforme de gestion de données du retailer et y charger directement des informations.

Ces informations fournisseur deviennent alors disponibles en tant que données de référence. Elles peuvent être enrichies par des sources tierces et exploitées par des équipes internes telles que le développement de produits ou l’équipe ESG.

Un tel processus de collaboration, utilisant une seule plateforme, permet l'intégration rapide des nouveaux fournisseurs et facilite le suivi de leurs performances. La gestion des risques est améliorée et la chaîne d'approvisionnement plus résiliente face aux perturbations.

Les informations sur les fournisseurs comprennent :

  • Contrats
  • Informations de contact
  • Hiérarchie de l’organisation
  • Mesures de performance
  • Informations sur les sous-traitants
  • Usines de fabrication
  • Pratiques d'exploitation
  • Logistique (quels fournisseurs livrent quelles quantités sur quels sites et par quelles méthodes ?)
  • Certificats
  • Conformité avec les normes de l'entreprise et les normes règlementaires
  • Reporting ESG

Il incombe au retailer d’organiser et de partager ces informations afin de créer une expérience client transparente et fiable. Des données gouvernées sur les fournisseurs constituent un actif pour l'entreprise.

La transparence n’exige pas de tout communiquer sur tout, mais la capacité à communiquer ce qui est nécessaire. Les initiatives visant à améliorer la visibilité de la chaîne d'approvisionnement augmentent les volumes de données à collecter, gérer et partager. C'est la raison pour laquelle une plateforme collaborative est nécessaire.

Les retailers de demain

Les retailers de demain examineront la façon dont ils peuvent :

  • Gérer la conformité et les informations associées
  • Supprimer les silos de données et générer une vue à 360° des données de durabilité, assorties de métriques, pour les produits, les fournisseurs et les localisations
  • Connecter les données de durabilité aux rapports ESG de l’entreprise
  • Préparer les produits pour tirer parti de l’économie circulaire
  • Gérer les données relatives aux objectifs de développement durable des Nations unies
  • Gérer les données relatives aux politiques régionales et nationales
  • Gérer les données relatives aux directives financières, telles que le SASB (Sustainability Accounting Standards Board)
  • Gérer efficacement les données de certification avec une gouvernance et une précision appropriées

Les retailers doivent appliquer la discipline des données de référence aux données ESG et de durabilité. Cette discipline leur permet de capturer l'ensemble de la chaîne de valeur des données dans un référentiel unique. Ils peuvent construire des cartes de données leur apportant des informations sur les fournisseurs, les produits, les localisations, les évaluations, les objectifs ESG et, surtout, les relations entre ces différents points de données.

Cover of the eBook Building a more sustainable future for retail

Obtenir le livre blanc

Construire un avenir plus durable pour le retail

Pourquoi la gestion des données est-elle un impératif incontournable pour la réalisation des objectifs de durabilité du retail ?

Master Data Management Blog by Stibo Systems logo

Miriam Molino est en charge du retail mondial chez Stibo Systems. Elle apporte une expertise approfondie du domaine du retail avec plus de 25 ans d'ancienneté dans ce secteur. En tant que consultante au service de sociétés de retail, elle a soutenu de multiples initiatives stratégiques et opérationnelles. Elle a également travaillé directement dans le retail, pour l’une des plus grandes sociétés de retail d’Espagne, dans le cadre d’une transformation digitale massive. Chez Stibo Systems, Miriam amplifie l’orientation de l’entreprise sur le retail en mettant l’accent sur la valeur.

Articles de blog par thématique

  • Gouvernance des données
  • Retail et distribution
  • Stratégie MDM
  • Voir plus
  • Fabrication
  • Données produit et PIM
  • Durabilité
  • CPG
  • Données client et partie
  • Données fournisseur
  • IA et machine learning
  • Qualité des données
  • Données de localisation
  • Services financiers

Le Master Data Management peut améliorer votre solution ERP

2/27/24

Tendances 2024 de la Data Gouvernance

2/27/24

Pérennisez votre activité retail avec le Commerce modulaire

2/20/24

Les 3 avantages du commerce headless associé à une solution PIM

2/13/24

Qu'est-ce que le Smart Manufacturing et pourquoi est-ce important ?

11/30/23

Transformation digitale : 5 raisons d’échec courantes dans le secteur manufacturier

11/30/23

5 défis majeurs dans le secteur manufacturier

11/30/23

Tendances et perspectives de l’industrie manufacturière — 2023-2025

11/30/23

Global Summit 2023 du CGF : Assurer une croissance durable grâce à la collaboration et à l'innovation

7/27/23

Relever les défis des chaînes d'approvisionnement avec le MDM

7/11/23

Utiliser l'IA générative exige des données gouvernées

6/6/23

Comment exploiter l'IoT avec le Master Data Management

5/31/23

La gouvernance des données, une approche essentielle pour la gestion des actifs

3/30/23

4 méthodes pour réduire les retours du e-commerce

3/28/23

Passeports numériques des produits

3/16/23

4 styles courants de mise en œuvre du Master Data Management

3/14/23

Dans le retail, la durabilité exige des données « gouvernées »

2/22/23

Qu’est-ce que la gestion augmentée des données ?

2/16/23

NRF 2023 : Le retail s’oriente vers l'IA et l'automatisation pour une plus grande efficacité

2/13/23

CPG et FMCG, quelle différence ?

2/3/23

Comment réduire les obstacles à l'innovation grâce à une meilleure gestion des données

1/11/23

Comment calculer l’Eco-Score des produits alimentaires

1/4/23

Le Retail du Futur

12/21/22

Le MDM de Stibo Systems introduit de nouveaux standards d’échange industriels

12/15/22

Stratégies omnicanales pour le retail

12/14/22

Qu'est-ce que la distribution omnicanale et quel est le rôle de la gestion des données ?

11/8/22

La transformation digitale dans le secteur des CPG

7/25/22

Créez une culture de transparence des données

7/18/22

La gestion des données produit lors des fusions et des acquisitions

6/7/22

Qu’est-ce que le Data as a Service (DaaS) ?

5/24/22

Défis de la chaîne d'approvisionnement dans l'industrie CPG

5/18/22

Migration des données vers SAP S/4HANA - Une approche rapide et sûre avec le MDM

5/3/22

Qu’est-ce qu'une donnée synthétique ? Et pourquoi ont-elles besoin du MDM ?

4/22/22

Gouvernance des données : les cinq écueils à éviter

3/9/22

Gagner dans le retail en libérant toute la puissance des données

3/3/22

Silos de données. Comment les transformer en zones de visibilité ?

2/23/22

Stratégie de monétisation des données de référence, quel ROI ?

2/15/22

La transparence des données pour un retail durable

2/10/22

Quatre tendances dans l'industrie automobile

11/11/21

Quels obstacles entravent la reprise du retail mondial ?

11/4/21

Cinq étapes pour une feuille de route MDM stratégique

10/28/21

Nettoyage des données : priorité des PGC

10/21/21

Besoin de Big Data ? Pensez d'abord Small Data

10/14/21

Prenez-vous des décisions à partir d’informations HCO/HCP erronées ?

10/7/21

Comment améliorer votre gestion de données

9/23/21

Retail : Neuf façons dont le MDM améliore l'expérience client

9/16/21

Produits alimentaires : vers la transformation digitale avec le MDM

9/9/21

Tendances et opportunités du secteur des CPG en 2023

9/2/21

Pourquoi les données revendeurs sont importantes pour les fabricants

8/31/21

MDM multidomaine ou MDM à domaines multiples ?

8/26/21

Comment mettre en place une source unique de vérité avec le MDM

8/12/21

Qu'est-ce que le Master Data Management ? Pourquoi en a-t-on besoin ?

8/5/21

Comment obtenir davantage de valeur de vos données

7/29/21

Le MDM multidomaine pour des expériences client hyper-personnalisées

7/7/21
Vous avez aimé cet article ?

Inscrivez-vous pour recevoir les prochains articles par e-mail