Stibo Systems - The Master Data Management Company

Créez une culture de transparence des données

 |
18 juil. 2022 13:00:00

Comment les enseignes CPG peuvent-elles s’adapter à la « nouvelle normalité » ?


Les fabricants de biens de consommation emballés (CPG) sont au cœur d’une transformation historique.

La pandémie de COVID et la prise de conscience environnementale des consommateurs et des législateurs changent la donne. Ajoutez à cela la diversité et la pluralité des positions idéologiques et vous aurez un tableau complet des défis auxquels doivent faire face les enseignes CPG. Au cœur de ces tendances profondes réside une imprévisibilité déconcertante, baptisée « La nouvelle normalité».

Pour les enseignes CPG, la nouvelle normalité constitue un nouveau degré de complexité, mais elle offre aussi une occasion de prospérer. Les CPG ont l’énorme responsabilité de répondre aux préoccupations et aux attentes des consommateurs. Y parvenir signifie les fidéliser.

Dans ce contexte, le Consumer Goods Forum (CGF) lance le Global Summit 2022 sous le thème « De la résilience à la réinvention : la croissance responsable dans la nouvelle ère. »

La transparence des données avec Stibo Systems

Voici quelques-unes des tendances qui ont changé la donne :

Selon le CGF, 70 % des consommateurs souhaitent une transparence des informations sur les produits. Pourtant, de nombreuses entreprises hésitent encore à partager leurs données. Elles ne possèdent pas de culture ouverte, fondée sur des données fiables.

Grâce à la transparence des données, les CPG gagneront la confiance des consommateurs et s’aligneront sur un objectif significatif. Dans un environnement où les consommateurs attendent beaucoup plus des entreprises et des marques, l’impact de la transparence peut être transformateur. Les fabricants et les retailers (en collaboration) renforcent la loyauté, la responsabilité et la confiance en assurant la transparence des données de la source à l’achat final. Leurs clients peuvent ainsi prendre des décisions d’achat réfléchies.

Le commerce digital a été accéléré par la pandémie. De nombreux acheteurs ont appris à apprécier le confort du commerce en ligne. Face à cette accélération, un grand nombre d’enseignes CPG ont dû renforcer leur stratégie de vente directe aux consommateurs. Elles doivent désormais gérer deux canaux très différents : les distributeurs/retailers traditionnels et les consommateurs. Or ces derniers ont des attentes totalement différentes.

Dans le cadre de leur stratégie de vente directe au consommateur, les enseignes CPG étendent leur présence digitale et deviennent omnicanales. Elles doivent être présentes aux points de contact avec le consommateur, par exemple sur les médias sociaux. Les consommateurs en outre attendent une expérience cohérente sur tous ces points de contact. Lorsqu’ils voient un produit sur Facebook, ils veulent savoir où ce produit est disponible, ce que les autres en pensent et quels autres produits pourraient constituer de bonnes alternatives.


Le développement durable est un enjeu majeur

Être axé sur le client ne consiste pas uniquement à lui offrir du confort. Les enseignes CPG considèrent les données sur le développement durable comme tout aussi importantes que leurs informations sur les produits et les fournisseurs. La raison en est simple : le développement durable et l’empreinte environnementale sont des préoccupations importantes pour les consommateurs.

L’accent stratégique mis sur le développement durable s’est accru au cours des deux dernières années. Environ deux tiers de nos clients en Europe déclarent se concentrer clairement sur les objectifs et les priorités du développement durable. Les entreprises dans le monde entier investissent dans des stratégies de développement durable, non seulement en raison de l’entrée en vigueur de nouvelles lois, mais aussi parce que ces priorités aident à générer davantage de revenus et de croissance.

 

Les préoccupations environnementales ont favorisé l’émergence de concepts tels que l’économie circulaire et la logistique inverse. Ces deux approches visent à réutiliser et à prolonger autant que possible la durée de vie des produits afin de réduire les déchets.

À titre d’exemple, certains de nos clients du secteur des CPG utilisent les données des emballages pour favoriser une économie circulaire. C’est leur façon d’investir dans le développement durable. Les codes-barres, les codes QR, les codes 2D et les RFID peuvent accélérer le processus de recyclage en communiquant de manière transparente le type de produits chimiques et de matériaux utilisés, ainsi que la manière de les éliminer et de réutiliser l’emballage.

Auparavant, les informations sur l’emballage ne concernaient que la forme et la taille. Mais avec les nouvelles exigences des consommateurs, de nouveaux ensembles de données doivent être gérés. Certains appellent cette tendance « l’explosion des attributs ».

Il va de soi que les autorités de réglementation exigent également la transparence, non seulement pour les données, mais aussi pour les processus de traitement des données. Comment ces données sont-elles obtenues ? Qui y a accès ? Avec qui sont-elles partagées ? Le fait de pouvoir partager ces informations peut en soi constituer un facteur de compétitivité.



Les données doivent être « gouvernées »

Avant de se lancer dans des solutions technologiques, le secteur des CPG doit revoir ses politiques de données à la lumière de la nouvelle normalité. Les enseignes CPG doivent mettre au point des directives indiquant comment acquérir, gérer et partager les données, et vérifier l’application de ces directives.

L’intégration dans vos politiques de données de règles de gouvernance favorisant la transparence peut vous aider à créer une culture de transparence des données. Dans l’état actuel de bouleversement et d’imprévisibilité du marché, c’est l’objectif le plus important pour permettre aux CPG de prospérer.

La transparence des données peut vous aider à répondre à toute une série de besoins liés à la nouvelle normalité :

  • Les clients recherchent des indications claires quant à l’impact de leurs achats sur le développement durable, de la sélection du produit jusqu’aux options de livraison.
  • Réduisez les retours des ventes en ligne en fournissant davantage d’informations utiles sur les produits, d’avis de clients, d’images, de caractéristiques de dimensionnement précises, etc.
  • Utilisez les données de localisation pour respecter les initiatives de réduction des émissions nocives et les habitudes d’achat de vos consommateurs.
  • Exploitez les informations provenant non seulement des fournisseurs, mais aussi des sous-traitants. La source des moindres détails matériels compte pour réaliser une transparence de bout en bout.


Toutes ces initiatives sont alimentées par des données précises et bien gouvernées.

La transparence ne signifie pas que vous devez étaler toutes vos données publiquement. Elle signifie que vous avez le choix de partager des ensembles pertinents de données fiables avec vos divisions métier, vos partenaires, les autorités de réglementation et vos clients.

Vous devez considérer la transparence des données comme le fondement non seulement du développement durable, mais aussi d’une meilleure expérience client et d’une meilleure collaboration. La précision est une bonne chose, mais la précision expérimentée est encore plus précieuse. Elle garantit à vos clients et à vos partenaires commerciaux la validité de vos données.

En tant que grande entreprise, vous ne voulez pas perdre de temps à débattre de la validité et de l’exactitude des données. Vous voulez au contraire que chaque partie prenante puise à la même source de vérité.

Pour en savoir plus sur la transformation digitale et la gestion des données pour les enseignes CPG


Adrian Carr

Adrian Carr est le PDG de Stibo Systems. Depuis plus de 35 ans, il a pour passion de donner aux entreprises les moyens d’assurer la transparence des données. Cette transparence améliore l’expérience client, stimule l’innovation et la croissance et crée une base essentielle pour la transformation digitale.



← Article précédent
Prochain article →